Chaleur et vent. Sécheresse. Et c'est l'alerte météo. Le risque incendie devient « très sévère ».

Depuis 2004, la commune de Cagnes-sur-Mer a décidé de confier sa vigie aux hommes - et femmes - en bleu et orange, bénévoles de la PROTECTION CIVILE. Un rôle de veille essentiel, en partenariat avec les sapeurs pompiers et avec Force 06 qui interviennent sur les feux de forêts.

A chaque alerte, les bénévoles "arment" la vigie de 10h à 20h pour complèter les points de surveillance mis en place par le conseil départemental.

Du haut de la tour du château Grimaldi, ils deviennent les yeux des sapeurs-pompiers. A la moindre fumée suspecte, ils avertissent par radio le central de Force 06 et de l'ONF qui organise les moyens d'action.

Depuis la vigie Haut de Cagnes, les bénévoles ont un point de vue imprenable sur Cagnes, mais aussi Antibes, Nice, Villeneuve-Loubet ou encore La Gaude.

Avant le début de la saisons estivale, une quinzaine de bénévoles a participé a unne journée de formation pour appréhender au mieux, les différents outils mis à disposition (jumelles, cartes DFCI, compas, radio émettrice etc….) et rappeler l’historique de ce dispositif de vigie mis en place à la demande de la municipalité après le terrible incendie du mois d'août 2003 qui a ravagé des hectares de massifs boisés et menacé plusieurs habitations sur les collines de Cagnes et ses environs. 

« Grâce à cette vigie, l’alerte est précoce et permet ainsi de gagner de précieuses minutes pour intervenir sur des incendies », précise le Directeur Départemental de la Protection Civile, Eric Criscuolo, qui ajoute « depuis 2004, 30 départs de feux ont été détectés et signalés par les bénévoles de Grimaldi ».

Cette année, pas moins de cinquante bénévoles se sont portées volontaires pour assurer cette mission et suivre la formation spécifique dispensée par Christophe Rumeau et Didier Ducceschi.

 

0
0
0
s2sdefault

Dans le cadre d'un partenariat entre la Protection Civile et l'Académie de Nice, les lycées du lycée Honoré-d’Estienne-d’Orves de Nice suivent une formation aux gestes qui sauvent.

En échange, l'établissement scolaire public apportera son soutien logistique en cas d'évènement majeur comme ça été le cas lors des inondations ou de l'attentat de Nice où les renforts ont pu être hébergé à l'internant du lycée.

0
0
0
s2sdefault

Une journée ensoleillée sur le port de Nice avec de magnifiques voitures et une formation aux gestes qui sauvent réussie. C’est le résumé de ce beau dimanche d'Avril au cours duquel la Protection Civile de Nice s’est associée au Lion's club Nice Impérial pour une action au profit de l'association des chiens guide d'aveugle.

Une double action ce jour-là sur le quai des douanes : en échange de 10 euros reversés à l'association des chiens guide d'aveugle, une escapade dans une voiture de collection. Et en attendant son tour ? La possibilité de suivre une initiation aux gestes qui sauvent par les bénévoles de la protection civile de Nice.

170430 PORTDENICE

Le futur président du Lions Club, Monsieur Brunel et le président du conseil départemental des Alpes-Martimes, Eric Ciotti assistent à une démonstration des "gestes qui sauvent" (photo Eric Vincette).

Entre 10h et 18h, plus de 150 personnes ont été initiées et souhaitent poursuivre par une formation PSC1.

Pour plus d'informations sur nos formations, contactez dès maintenant notre numéro vert  0 805 625 800

 

0
0
0
s2sdefault

La Protection Civile des Alpes-Maritimes a participé aux opérations de secours suite à la fusillade survenue au lycée Tocqueville de Grasse.

Dès l'activation du Centre Opérationnel Départemental, un cadre opérationnel s'est rendu sur place pour évaluer les besoins avec le Commandant des Opérations de Secours.

En collaboration avec le personnel du SAMU 06, une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique est mise en place dans le gymnase du lycée où 500 élèves sont regroupés.

20171703 fusilladegrasse
Arrivée du personnel médical et de la Protection Civile au lycée Tocqueville de Grasse (photo AFP)

Parallèlement, les bénévoles de la Protection Civile étaient également présents à la Cellule d'Information du Public en préfecture pour traiter les appels du numéro de téléphone destiné aux familles et aux proches.

L'accompagnement socio-psychologique se poursuivra au lycée pendant quelques jours.

Au total, près d'une quanrantaine de bénévoles se sont relayés pour accompagner les élèves et le personnel de l'éducation nationale au retour à la normale.

 

0
0
0
s2sdefault

 

0
0
0
s2sdefault